Les 9 aliments à consommer bio absolument

Quels sont les 9 aliments à consommer bio absolument ? Ce sont surtout des produits courants, en réalité. Et vu qu’ils figurent en bonne place dans le panier des gens au moment des courses, ce sont logiquement mais malheureusement les plus traités par l’industrie…

L’agriculture conventionnelle utilise des fongicides, herbicides et autres pesticides. C’est un fait. Il convient toutefois de faire attention même quand on achète du bio. Il faut bien connaître les méthodes du producteur, car celui-ci peut aussi utiliser des pesticides autorisés. Quoiqu’il arrive, il faut toujours se renseigner sur ce qu’on achète. Cependant, le produit bio est en général meilleur pour la santé que le conventionnel, car le cahier des charges est plus sévère concernant la qualité. Donc consommer de la nourriture bio n’est pas qu’une mode. Voici maintenant la dizaine d’aliments qu’il vaut mieux consommer biologique en priorité :

La pomme
Un des fruits les plus riches en pesticides et autres manipulations si peu naturelles. C’est un incontournable très prisé, sous différentes formes. Donc issue de l’agriculture biologique, la pomme est plus riche en micronutriments, mais moins en résidus potentiellement délétères.

La fraise
On les adore plus que tout mais c’est aussi une des championnes du cocktail chimique. On les fait même rougir artificiellement ! L’import de ce fruit devrait inciter à la vigilance, vu que les méthodes de production peuvent être pires à l’étranger.

Le vin
Cette boisson traditionnelle et très appréciée des français et autres amateurs à travers le monde a subi différents traitements. Un vin bio est un choix écologique pour un meilleur respect de l’environnement, et encore plus si le raisin a été produit en biodynamie.

Le lait
C’est un sous-produit animal et qui va donc concentrer beaucoup de molécules indubitablement toxiques pour l’être humain. Donc fuyez le lait des bêtes élevées dans ce qui ressemble à des camps de concentration et préférez le plein air. En plus, le lait bio contient plus d’acides gras essentiels.

La salade
On évite les salades en sachets pour de belles laitues qui sortent de sols riches et qui poussent dans l’amour. Elle est tellement consommée que la production industrielle inclut des intrants louches et c’est une tragédie.

L’oeuf
Le chouchou des enfants et aussi des adultes gourmands. Qu’on l’ingère en le cuisinant au plat, en omelette ou dans une préparation culinaire plus élaborée, il faut surtout le choisir avec le code 0 sur la coquille, ce qui veut dire biologique et plein air. Et ça va jusqu’à 3, qui est le pire avec les pauvres poules entassées en batterie.

La carotte
Si elle rend aimable, elle apporte encore plus de nutriments en sortant d’un sol d’agriculture biologique, avec engrais naturels et rotation des cultures. Si on veut du qualitatif, il faut bien sûr être cohérent dans ses choix de consommation.

Le soja
Une des légumineuses les plus soumises à la logique OGM. En France, la modification génétique est interdite, mais pas dans d’autres pays qui sont de grands producteurs. Donc attention au soja importé, notamment d’Asie ou d’Amérique du sud.

La viande de boeuf
Avec les traitements hormonaux et l’usage abusif d’antibiotiques, ce n’est déjà pas top. Mais quand on sait qu’en plus, les animaux mangent de la nourriture bourrée de pesticides, ceci devrait faire réfléchir ! Il faut aussi que la bête ait été élevé à l’extérieur, dans un pré. Elle sera moins stressée et aura donc produit moins de toxines.

Les épinards
Ils ne sont pas si riches en fer, mais sont bien pourvus en fibres. Donc à consommer pour un bon transit intestinal. Ils contiennent en plus des caroténoïdes qui aident à réduire le stress oxydant. Hélas, ils sont traités avec une multitude d’insecticides et autres saletés qui vont bien sûr se retrouver dans l’assiette.

Huiles essentielles : Les vertus, méthodes d’utilisation et contre indication

L’usage des huiles essentielles est de plus en plus courant, elles ont su s’imposer grâce à leurs propriétés thérapeutiques avérées.  Je souhaite aujourd’hui vous parler de leurs avantages et leur intérêt au quotidien. Nous verrons aussi que leur utilisation nécessite tout de même quelques précautions d’emploi.

Depuis quelques temps, je ne cesse de tomber par hasard sur un article ou un reportage qui parle des fameuses huiles essentielles. Il faut dire que ce sont des merveilles de la nature domptées par l’homme. Elles viennent du monde du bio à la base mais se sont progressivement faire connaitre du grand public et même des médecins les préconisent de nos jours. Ces essences puissantes issues des plantes et des fleurs permettent de se soigner et de combattre différents maux du quotidien. Elles font partie de ce qu’on appelle l’aromathérapie.

Les vertus et intérêts

Chaque huile essentielle a ses vertus propres. Elle peut être apaisante ou au contraire stimulante suivant celle qu’on choisit. Nous pouvons en utiliser une qui est antalgique, anti-inflammatoire voire qui aide à la digestion ou soutient les défenses naturelles. Il y a un réel avantage à en prendre quotidiennement pour prévenir les maladies ou nous aider à les guérir. Il convient juste de se renseigner sur les symptômes qu’elles atténuent afin de bien cibler. Le Tea Tree et le Ravintsara sont par exemple polyvalentes. Elles sont des anti-infectieuses à large spectre. C’est à dire qu’elles aident toutes les deux à lutter contre de nombreux virus, bactéries et parasites. N’hésitez pas à parler de vos objectifs à un aromathérapeute, il saura bien vous conseiller et vous orienter vers la pleine santé. D’autant plus que les bonnes synergies améliorent leur efficacité.

Méthode d’utilisation

La méthode d’utilisation la plus simple est de mettre quelques gouttes sur les poignées puis de les frotter . On peut toutes les diluer dans de l’huile d’amande douce puis se faire faire un massage avec ou s’auto-masser. La consommation par voie orale en capsule ou dans un sucre est aussi possible mais étant donné leur concentration, attention de ne pas abuser. En mettre dans du sel de mer au fond de la baignoire puis nous faire couler un bain est aussi très agréable, moi j’en raffole ! Le dernier moyen est de les respirer. On peut acheter un diffuseur pour ce faire et parfumer une pièce ou bien en inhaler directement une fois le flacon ouvert.

Je dois cependant vous mettre en garde comme il existe des contre-indications. Certains produits sont abortifs comme l’absinthe ou encore l’aneth. Il ne faut jamais les utiliser pendant une grossesse et de toute manière ne pas utiliser d’huiles durant les premiers mois où le fœtus est très vulnérable. Elles ne sont pas non plus recommandées aux enfants de moins de 6 ans.

Réaction allergique

On évitera aussi de s’en mettre dans les yeux ou sur des muqueuses sensibles. Certaines peuvent occasionner de légères brûlures ou une réaction allergique. On doit donc toujours faire un test sur un petit carré de peau en premier et voir comment on réagit. Enfin, préférez toujours un produit de qualité biologique avec le label AB quoiqu’il arrive. Je suis contente d’avoir pu vous aider en participant à votre bien-être !